Programmes technologiques

Développement diagnostique

Transformative Pathology

Le programme de développement diagnostique a pour mission de lancer, de diffuser et d'entretenir l'expertise dans l’élaboration de tests diagnostiques et de soutenir la mise en œuvre rapide de la médecine de précision par l'entremise d'un diagnostic et d'un traitement personnalisés. Un élément clé de notre mission est d'étendre le soutien et l'expertise à l'ensemble des chercheurs en cancérologie grâce à une approche de collaboration active en Ontario et ailleurs.

Découverte de médicaments

Drug Discovery

Le programme de découverte de médicaments de l'Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC) est l'un des programmes les plus importants en son genre au Canada. Notre mission consiste à aider les chercheurs à traduire efficacement les découvertes réalisées dans les laboratoires de l’Ontario en traitements oncologiques novateurs. L'équipe est composée de plus de 25 chercheurs dont le savoir-faire collectif couvre l'ensemble du processus de découverte d'un nouveau médicament, de la détermination et la validation de la cible à la sélection de candidats pour les essais cliniques. Le groupe a une vaste expérience en découverte de médicaments dans les milieux pharmaceutique et biothechnologique et associe les disciplines de la biologie, de l'ADME (absorption-distribution-métabolisme-excrétion) et de la pharmacocinétique, de la chimie analytique, thérapeutique et computationnelle à l’infrastructure de pointe nécessaire pour mener avec succès les projets de découverte de médicaments.

Génomique

Genome Technologies

La mission du programme de génomique est de fournir des capacités de séquençage de nouvelle génération (SNG) à grande échelle en génomique du cancer aux chercheurs de l’Ontario et d’ailleurs. Les objectifs du programme sont les suivants : fournir des capacités de pointe en matière de préparation d’échantillons d'ADN / ARN, de constitution de bibliothèque et de séquençage pour soutenir la recherche translationnelle, évaluer et adopter / adapter de nouvelles technologies et méthodologies pour la recherche et les applications cliniques et, quand il n'existe pas de technologie adaptée, élaborer et mettre en œuvre des méthodes et techniques novatrices.

Imagerie

Smarter Imaging

La mission du programme d'imagerie consiste à accélérer la transposition des résultats de recherche et des progrès en matière de nouvelles techniques d'imagerie et de traceurs du cancer dans la pratique clinique, aux étapes cruciales.

Le programme comprend quatre domaines d'expertise : le développement de traceurs, les logiciels et l'instrumentation d'imagerie médicale, la validation des pathologies et l'imagerie quantitative au service des traitements personnalisés contre le cancer.

Informatique

Informatics and Bio-Computing

Le programme d'informatique élabore de nouveaux algorithmes, des logiciels, des bases de données, des outils de visualisation et d'autres éléments nécessaires pour faciliter l'interprétation des vastes ensembles de données complexes générés par les programmes de recherche sur le cancer de l'IORC. Nous partageons nos ressources et notre savoir-faire avec l'ensemble des chercheurs en cancérologie de l’Ontario, dans le but d'accélérer la recherche sur le cancer et d'intégrer les traitements le plus rapidement à la pratique clinique.

Notre mission est d’améliorer les connaissances sur le cancer et le traitement de la maladie au moyen de l'informatique biomédicale.

Initiatives de recherche translationnelle

Cancer de l’ovaire

L’initiative de recherche translationnelle sur le cancer de l’ovaire élaborera des biomarqueurs prédictifs et de meilleures stratégies de traitement pour obtenir des traitements plus ciblés et, ultimement, améliorer les résultats chez les patientes. L’initiative de recherche translationnelle amène une plus grande compréhension de la biologie sous-jacente de la maladie, en alimentant l’innovation thérapeutique pour un type de cancer qui n’a pas vu son issue s’améliorer en 50 ans et en mettant sur pied de nouveaux essais cliniques qui permettront de mieux traiter le carcinome séreux de haut grade de l’ovaire. Le projet aura des répercussions cliniques directes et tangibles grâce à l’optimisation de la prise en charge des patientes et des décisions thérapeutiques par l’acquisition en temps réel de données génomiques et immunogènes qui peuvent être utilisées de façon dynamique pour déterminer et raffiner le traitement.

Cancer du cerveau

L’Ontario possède une vaste expertise dans le domaine de la recherche sur le cancer du cerveau chez les enfants et les adultes et fournit des traitements de classe mondiale aux patients. Les connaissances acquises grâce à l’initiative de recherche translationnelle sur le cancer du cerveau mèneront à de nouvelles stratégies de ciblage novatrices afin de détruire de manière sélective la source la plus difficile à atteindre de la croissance et de la propagation de la tumeur, que ce soit dans la tumeur primitive, métastatique ou récurrente, dans le but, en fait, d’améliorer le traitement et de diminuer les effets indésirables chez les enfants et les adultes atteints d’un des cancers les complexes et mortels qui soit.

Cancer du pancréas (PanCuRx)

PanCuRx

Le cancer du pancréas est l’un des cancers les plus mortels et son pronostic ne s’est pas amélioré en quarante ans. L’initiative PanCuRx permet d’avoir une meilleure compréhension de la maladie et d’utiliser activement les nouvelles connaissances auprès des patients atteints de cancer dans le cadre d’essais cliniques. Ces connaissances aideront à améliorer la qualité de vie et à prolonger la survie des patients atteints d’un cancer du pancréas partout dans le monde.

Immuno-oncologie (ACTION)

L’exploitation du système immunitaire du patient pour lutter contre le cancer est devenue une priorité du traitement du cancer dans le monde. L’Ontario, un chef de file en immuno-oncologie, surtout dans le domaine émergent des virus oncolytiques, regroupe des chercheurs et des cliniciens de classe mondiale dans ce domaine. L’initiative de recherche translationnelle ACTION réunit scientifiques, cliniciens et centres de recherche établis en Ontario pour créer et tester de nouveaux produits et de nouvelles immunothérapies en association avec d’autres traitements pour aider les patients dans le cadre d’essais cliniques menés en Ontario. L’initiative de recherche translationnelle apportera de nouvelles connaissances qui permettront à davantage de patients de bénéficier d’immunothérapies, plus particulièrement ceux atteints de cancers métastatiques.

Leucémie aiguë

De grands progrès ont été faits dans le traitement de la leucémie aiguë, mais il reste que de nombreux patients ont des effets indésirables graves liés au traitement et que le cancer réapparaît chez nombre d’entre eux. De plus, les populations vulnérables, comme les enfants et les personnes âgées, sont touchées d’une façon disproportionnée par le peu d’options de traitement qui leur sont adressées actuellement. En s’appuyant sur des années de travail qui ont fait de l’Ontario un chef de file mondial dans le domaine de la recherche sur les cellules souches cancéreuses, l’équipe de l’initiative de recherche translationnelle sur la leucémie aiguë identifiera de nouveaux biomarqueurs qui permettront aux médecins de mieux prédire s’il y aura ou non une récidive, ainsi que des nouveaux traitements qui cibleront les cellules souches de la leucémie. Cette recherche vise à transmettre les nouveaux traitements et les nouveaux tests à la pratique clinique dans un délai de deux ans, là où ils peuvent aider à prévenir les récidives et à réduire les effets indésirables pour les patients.

Leadership mondial en oncologie de précision

Alliance mondiale pour la génomique et la santé

L'Alliance mondiale pour la génomique et la santé (Alliance mondiale) a été créée dans le but d'accroître la capacité de la médecine génomique à faire progresser la santé humaine. Elle réunit plus de 400 établissements de premier plan et plus de 800 personnes provenant de plus de 70 pays, qui travaillent dans les domaines des soins de santé, de la recherche, de la défense des intérêts des patients, des sciences de la vie et des technologies de l'information. Les partenaires de l'Alliance mondiale collaborent à la création d'un cadre de travail commun pour l'harmonisation de leurs visions d'un partage responsable, volontaire et sécuritaire des données génomiques et cliniques.

Consortium international de génomique du cancer / Consortium international de génomique du cancer pour la médecine

Consortium international de génomique du cancer

Le Consortium international de génomique du cancer, ou ICGC (de l'appellation anglaise International Cancer Genome Consortium) a été mis sur pied pour lancer et coordonner un grand nombre de projets de recherche qui visent tous à élucider de façon exhaustive les modifications du génome qui sont présentes dans de nombreuses formes de cancer et qui alourdissent le fardeau de la maladie chez les patients dans le monde entier.

Les objectifs principaux de l'ICGC sont de produire des catalogues complets des anomalies du génome (mutations somatiques, anomalies de l'expression des gènes, modifications épigénétiques) dans les tumeurs de 50 types ou sous-types de cancer différents qui ont une importance clinique ou sociétale dans le monde entier et de mettre les données à la disposition de tous les chercheurs aussi rapidement que possible et avec un minimum de restrictions, pour accélérer la recherche sur les causes du cancer et la façon de lutter contre cette maladie. L'ICGC facilite la communication entre les membres et constitue un forum pour la coordination dans le but de maximiser l'efficacité chez les scientifiques qui cherchent à comprendre, à traiter et à prévenir ces maladies.

Consortium international de génomique du cancer pour la médecine

Dans le contexte des énormes efforts de séquençage déployés à l'échelle internationale, et en prévision de la nouvelle ère de la médecine de précision, l'ICGCmed reliera l'abondance des données génomiques déjà recueillies et les données génomiques actuellement générées aux renseignements cliniques et sur la santé, notamment les habitudes de vie, les antécédents des patients, les données diagnostiques du cancer ainsi que la réponse aux traitements et la survie après les traitements, pour l'ensemble des cancers. À l'aide de ces données intégrées à grande échelle, les chercheurs, les scientifiques, les décideurs et les cliniciens seront en mesure de collaborer avec les patients, les professionnels de la santé et les autres intervenants pour mettre au point des stratégies de prévention, des marqueurs de dépistage précoce du cancer, des critères et des méthodes diagnostiques et pronostiques plus ciblés ainsi que des interventions reliant le sous-type moléculaire du cancer dont le patient est atteint aux traitements d'association les plus efficaces. Cette initiative mènera à la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques, à l'établissement de définitions plus précises des cancers et à l'élaboration de meilleures stratégies pour prévenir la résistance à la chimiothérapie. Pour de plus amples renseignements, veuillez vous rendre sur le site Web de l'ICGCmed à l'adresse icgcmed.org.

OCTANE

L'étude OCTANE (Ontario-wide Cancer TArgeted Nucleic acid Evaluation) est une nouvelle initiative soutenue par l'Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC) qui fournit un profilage génomique basé sur le séquençage de nouvelle génération (SNG) à de nombreux centres de cancérologie en Ontario, dont le Centre de cancérologie Juravinski, le London Health Sciences Centre, l'Hôpital d'Ottawa, l'Hôpital général de Kingston et le Centre de cancérologie Princess Margaret. L'infrastructure d'OCTANE permettra aux laboratoires cliniques de l’Ontario d'améliorer leur capacité à réaliser des tests moléculaires cliniques dont bénéficieront directement les patients ontariens.

Laboratoire de génomique translationnelle

Le Laboratoire de génomique translationnelle (LGT) du Centre de cancérologie Princess Margaret et de l'Institut ontarien de recherche sur le cancer est un espace de travail collaboratif commun au sein du Centre MaRS situé au coin de la rue College et de l’avenue University dans le centre-ville de Toronto. Le LGT a été construit pour répondre à un besoin non comblé entre nos établissements et pour accroître l’utilisation des technologies génomiques dans le domaine de l'oncologie clinique. Le LGT fournit un soutien à la recherche au Centre de cancérologie Princess Margaret et à ses centres de recherche affiliés dans le cadre de l'initiative stratégique de leadership mondial en oncologie de précision de l'IORC.

Réseaux de recherche collaborative

Découverte de médicaments

Health Services Research

Le programme de recherche en services de santé est un partenariat réunissant l'IORC et Action Cancer Ontario. Il traite de questions comme la comparaison des risques, des bienfaits et des coûts des nouvelles interventions, les obstacles à la diffusion des informations et des technologies nouvelles et l'évaluation de la qualité des services en matière de cancer fournis à la population dans l'ensemble du continuum de soins. L'objectif du programme est d'améliorer la capacité de l'Ontario à mener des recherches qui éclairent les politiques en matière de santé, optimisent la prestation des soins aux personnes atteintes de cancer et maximisent les bienfaits du programme de découvertes sur le cancer. Les chercheurs du programme atteignent cet objectif en s'attaquant aux besoins en matière de ressources humaines, à l'infrastructure des données de recherche et à la coordination des efforts qui sont faits pour répondre aux questions importantes liées aux services de santé auxquelles il faut faire face aujourd'hui dans la lutte contre le cancer.

Le Réseau ontarien de recherche en pathologie moléculaire

Le Réseau ontarien de recherche en pathologie moléculaire est un réseau à l'échelle de la province regroupant des pathologistes qui collaborent pour mener une recherche sur le cancer de haut niveau ayant un véritable potentiel sur le plan clinique.

La mission du Réseau ontarien de recherche en pathologie moléculaire est d'accroître les capacités de recherche en pathologie moléculaire dans la province :

  • en favorisant la collaboration et la coopération entre les pathologistes universitaires ontariens;
  • en favorisant la participation des pathologistes à la recherche translationnelle de haut niveau sur le cancer;
  • en donnant l'occasion à des résidents, des boursiers et des pathologistes en début de carrière d'avoir accès à une formation et à un mentorat dans le domaine de la recherche sur le cancer.

Pour en savoir plus sur le Réseau ontarien de recherche en pathologie moléculaire, consultez le site Web ontariomolecularpathology.ca

La Banque de tumeurs de l'Ontario

La Banque de tumeurs de l'Ontario est une banque de tissus biologiques et de données provinciale consacrée à la cueillette d'échantillons biologiques humains provenant de tumeurs. Elle fournit aux chercheurs universitaires et de l'industrie qui œuvrent dans le domaine du cancer un choix diversifié d'échantillons tumoraux et de dérivés de grande qualité accompagnés de données cliniques annotées et anonymisées. Actuellement, quatre hôpitaux universitaires en Ontario y participent soit l'Hôpital général de Kingston, le London Health Sciences Centre, le St. Joseph’s Healthcare Hamilton et l'Hôpital d'Ottawa. Dans chaque hôpital, le personnel affecté à la banque de tumeurs recueille des échantillons et des données cliniques provenant de plus de 35 sites de l’organisme de donneurs participants, tout en suivant un ensemble rigoureux de procédures et de lignes directrices en matière d’éthique.

Étude sur la santé Ontario

Ontario Health Study

L'Étude sur la santé Ontario (ÉSO) est une étude marquante qui compte plus de 230 000 participants et qui aidera les chercheurs à mieux comprendre les facteurs génétiques, environnementaux et liés au mode de vie qui causent le cancer et les autres maladies chroniques. Dans le passé, des études comparables à l'Étude sur la santé Ontario ont joué un rôle crucial en permettant d'établir le lien entre la cigarette et le cancer du poumon. Les découvertes qui découleront de l'Étude sur la santé Ontario favoriseront le traitement et la prévention des maladies graves pour les générations futures.

L'étude recueille les données de participants âgés de plus de 18 ans au moyen d'un questionnaire de santé en ligne. Des questionnaires de suivi périodiques et des liens vers différentes bases de données liées à la santé permettent de suivre les changements qui surviennent dans l’état de santé des participants au fil du temps.

Pour en savoir plus sur l'ÉSO, visitez le site Web www.OntarioHealthStudy.ca.

Réseau canadien d'essais cliniques sur le cancer

Le Réseau canadien d'essais cliniques sur le cancer, ou 3CTN (d'après l'appellation anglaise Canadian Cancer Clinical Trials Network), est une initiative pancanadienne qui vise à améliorer l'efficacité et la qualité des essais cliniques au Canada. Le 3CTN coordonne et soutient un réseau d'équipes œuvrant dans des hôpitaux et des centres spécialisés dans le traitement du cancer. En collaboration avec les régions, le 3CTN fournit ce soutien pour permettre aux établissements d'augmenter leur capacité à mener des essais académiques.

Comité d'éthique en recherche sur le cancer

Le Comité d'éthique en recherche sur le cancer, ou OCREB (d'après l'appellation anglaise Ontario Cancer Research Ethics Board), a radicalement modifié le paysage en éthique de la recherche en Ontario pour les essais cliniques multicentriques sur le cancer. Depuis janvier 2004, l’OCREB travaille avec les chercheurs, les établissements et les commanditaires pour protéger les droits et le bien-être des participants aux études en Ontario tout en favorisant les progrès en matière de recherche sur le cancer conforme à l'éthique.

L'OCREB est un comité d'éthique de la recherche centralisé et spécialisé en oncologie qui fournit ses services à presque tous les hôpitaux de l'Ontario engagés dans des essais cliniques sur le cancer. Ce modèle centralisé signifie qu'une fois l'étude approuvée par l'OCREB, les établissements participant à l'étude recevront l'approbation de l'OCREB en quelques jours seulement. Cela permet de rationaliser le processus d'examen, de réduire au minimum les chevauchements, d'assurer l'harmonisation et l'uniformité et d'éviter à chaque établissement participant de devoir obtenir l'approbation d'un comité d'éthique de la recherche, ce qui économise temps et argent.

Initiatives de recherche translationnelle

Cellules souches cancéreuses

Cancer Stem Cell

Le programme sur les cellules souches cancéreuses vise à déterminer la pertinence clinique des cellules souches cancéreuses en élargissant les connaissances sur les cellules initiatrices de tumeur dans divers types de cancer, en caractérisant les cellules souches cancéreuses et en traduisant leurs propriétés en de meilleurs outils pour les cliniciens et en traitements pour les patients. Le programme a déjà permis d'établir que les cellules souches cancéreuses sont pertinentes sur le plan clinique dans le cas d'au moins quatre différents types de tumeur, soit les tumeurs de la tête et du cou, les cancers du sein et de l'appareil locomoteurs et la leucémie.

Immunothérapies et biothérapies (ORBiT)

ORBiT

Le programme d'immunothérapies et de biothérapies de l'IORC s'appelle ORBiT (Ontario Regional BioTherapeutics). Il a pour mandat de coordonner et d'encourager la conduite d'essais cliniques sur les biothérapies anticancéreuses prometteuses en cours de mise au point dans trois grappes de recherche en Ontario et la transposition de ces biothérapies dans la pratique. Travaillant en étroite collaboration, les membres du programme ORBiT conçoivent et mènent des études cliniques dans lesquelles ils testent une hypothèse. L'objectif continu de l'équipe est de mettre au point des stratégies thérapeutiques cellulaires ou virales pour le traitement du cancer.

Innovation en validation des cibles

Innovation in Target Validation

Les membres du programme d'innovation en validation des cibles élaborent et déploient des technologies novatrices qui contribuent à la découverte et à la validation de cibles cancéreuses. Les objectifs du programme sont les suivants :

  • élaborer des technologies habilitantes pour accélérer la découverte de cibles cancéreuses;
  • perfectionner les technologies de génie protéique (exposition sur phage) pour mettre au point des inhibiteurs améliorés des protéines de la voie de l'ubiquitine;
  • déployer des technologies novatrices pour mettre au jour la réponse adaptative des tumeurs (reprogrammation tumorale) aux anticancéreux ciblés en tant que mécanisme de résistance;
  • appliquer des méthodologies intégrées pour valider des cibles cancéreuses potentielles dans des systèmes biologiques complexes.